Gérez les obstacles à votre pleine vitalité

Votre corps a une capacité de résilience exceptionnelle et vous avez la possibilité de surmonter ce qui peut sembler être des obstacles à votre vitalité et votre bien-être.

N’oubliez pas ce qu’est un obstacle: ce n’est qu’un outil pour vous pousser à mettre en valeur votre potentiel.

Vous pouvez aborder tous les obstacles à votre vitalité en les observant d’un autre point de vue.

Apprenez des expériences positives des autres et informez vous en permanence pour mieux comprendre. Gagner en connaissance permet d’ouvrir d’autres voies de résolution.

Libérez-vous des sentiments d’importance obsolètes qui proviennent d’anciennes croyances ou de préjugés. Entraînez-vous régulièrement et ne lâchez pas la stratégie que vous avez décidé de suivre pour acquérir une nouvelle voie neuronale plus profitable en matière de vitalité. Choisissez, décidez, prenez position pour vous même, allez vers ce qui vous fait du bien et ce qui vous rapproche toujours un peu plus du sain.

A chaque instant vous pouvez tirer un enseignement des obstacles à votre vitalité qui se présentent à vous. C’est à vous, et vous seul de décider de créer une nouvelle mémoire désormais positive de l’expérience à laquelle vous êtes confronté.

 

Votre objectif ultime qui doit être gravé dans vos pensées quotidiennes est constitué de ce que vous voulez vraiment être au plus profond de vous, votre idéal d’existence pour vous.

Et cet idéal doit correspondre à la plus belle version de vous et de celui ou celle que vous voulez être pour les jours qui vous restent à vivre.

 

Gardez toujours dans un coin de votre esprit que l’échec est un moyen d’identifier les efforts qu’il vous reste à faire pour accéder au nouvel état d’être que vous souhaitez vivre et qui sera ce que vous appellerez votre réussite. Cette réussite est l’art de vivre qui vous paraît être l’excellence pour vous.

C’est à dire votre manière d’être idéale quand vous prenez soin de vous, de votre famille, de vos relations amicales et amoureuses, de la gestion de votre temps, de vos repos réparateurs, de votre sérénité et que vous vous sentez à l’aise physiquement, émotionnellement et mentalement en restant ouvert à tout ce qui se passe autour de vous.

C’est votre manière d’être idéale quand vous ne refusez pas la difficulté afin de continuer à mettre vos capacités et le développement de votre potentiel à l’épreuve, et surtout lorsque vous vivez plein d’enthousiasme.

Votre clé, pour passer de l’état de mal-être à l’état de bien-être est la clarté sur la stratégie à appliquer au quotidien.

Avec Sophie, j'ai compris que cela ne sert à rien de vouloir changer ce qui est à l'extérieur de nous, comme l'attitude d'une personne ou une situation. Par contre, je sais maintenant que je peux changer ma propre attitude face à ce qui ne me convient pas.


Myriam R.

L’état d’esprit indispensable pour passer de l’état de mal-être à l’état de bien-être est d’acquérir un mental de gagnant.

Pour cela, retenez ces principes de la réussite: le discernement, un bon indice d’enseignabilité, une vision claire, savoir acquérir la maitrise, fonctionner « pour ce que l’on veut et non contre ce dont on a peur» et connaitre les lois de fonctionnement de la vie.

L’état émotionnel indispensable pour passer de l’état de mal-être à l’état de bien-être est l’indépendance ou la maturité émotionnelle.

Pour cela, retenez que vous devez prendre la décision de sortir de l’immaturité. Rien ne peut se faire sans cette décision. Puis  découvrez et comprenez quelles sont vos valeurs dominantes,. Il vous faut vous libérer des liens toxiques internes et externes que vous entretenez, avancez en terrain fertile et développez votre leadership.

L’état physique indispensable pour passer de l’état de mal-être à l’état de bien-être est la fluidité corporelle. Tout doit pouvoir circuler en souplesse sans congestion ni raideur. Le slogan de mon centre de thérapie est « seule la fluidité apporte la santé ». Avoir un corps sain nécessite de prendre soin en priorité de ses intestins, de faire régulièrement des exercices pour rééquilibrer les tensions diaphragmatiques, faire des étirements posturaux tous les jours, surveiller régulièrement son métabolisme, utiliser son alimentation comme médecine et faire des cures de désencrassement au moins deux fois par an. Entraînez vos capacités d’endurance fréquemment en respectant votre niveau. Hydratez-vous copieusement.

 

Vous pouvez tous, quel que soit l’endroit où vous en êtes changer radicalement votre rapport à votre corps si vous respectez dans le domaine choisi le protocole suivant:

Engagez-vous à avoir une démarche consciente c’est à dire à être actif sur le chemin de votre bien-être.

Obligez-vous à maintenir en vous la vision de votre idéal vitalité et à voir le bien-être comme possible pour vous.

Acceptez de faire sincèrement l’état des lieux de votre mal-être. Ne niez pas vos peines mais acceptez les pour les prendre en charge et les dépasser.

Définissez des objectifs clairs qui soient réalisables rapidement et mesurables.

Adhérez au plan d’action que vous avez décidé de suivre et intégrez sa mise en pratique dans votre quotidien.

Et surtout, n’oubliez jamais que la technique, le « comment il faut faire » ne représente que 20% de votre confort corporel et de votre vitalité. Votre manière de gérer vos émotions et votre état d’esprit feront les 80% de votre manière d’actionner votre santé.